J’ai réservé une petite voiture de location, une Polo ou équivalent. Arrivé chez le loueur, comme à chaque fois, il me fait le coup :

  • Pour 10 euros de plus par jour, vous pouvez avoir une Peugeot 2008 !
  • Vous voulez dire 260 euros de plus ?!
  • Eh … oui …
  • Non merci !

Son voisin m’interpelle :

  • Et une Jeep ?

Le mot Jeep ne passe pas dans l’oreille d’un sourd. Je ne suis pas fana de voiture. D’ailleurs je n’en ai pas, puisque j’en loue. Mais alors Jeep a un effet de “Madeleine de Proust”. Il me rappelle un souvenir vague de moi à l’arrière d’une Jeep roulant dans le désert où se situe le village de mon père !

(Cette voiture n’est pas une Jeep. C’est une Land Rover Defender. Cela montre le niveau de ma culture automobile.)

  • Sinon j’ai quoi comme voiture ?
  • Une Ford Fiesta !
  • Ok, je prends la Jeep !

Je me retrouve avec une Jeep Renegade rouge pétante !

Et les ennuis commencent !

Petit étudiant, je roulais avec ma petite Rover 111L.

Il m’arrivait de faire Paris-Cahors ! Gare à moi si jamais j’empruntais la voie rapide. Je me mangeais les appels de phare et face contre cul des grosses voitures ! Je ne les haïssaient pas. Je méprisais juste leur arrogance, avec une once d’énervement sourd de subir l’injustice du faible face au fort ! La route était aussi à moi.

Et me voici dans la situation inverse. Le temps d’apprivoiser cette satanée Jeep que le monde entier me déteste. Je tente juste de conduire.

Le moindre petit faux pas est impardonnable par l’automobiliste lamda, queue de poisson, doigt, bras d’honneur … Je ne suis pas un as du volant, mais je ne pense pas conduire si mal ! Cette voiture déchaine la haine.

Le loueur aurait dû mettre un peu plus gros son autocollant sur la voiture, peut-être que les frustrés de la vie, ceux qui croient que ce que sont les autres, est la source de leur frustration, ne me feraient que des doigts et m’épargneraient leur bras d’honneur !

Le temps de quelques jours, je suis réduit dans le regard de certains à une voiture que j’ai loué à prix réduit grâce au code promo du Comité d’Entreprise.

Êtres n’est que paraitre sur les routes, apparemment !